Amy St. John

Portrait de face d'Amy St. John

Stagiaire postdoctorale

Amy St. John, Ph. D., est boursière postdoctorale du Groupe de recherche en archéométrie et de l’Unité mixte de recherche Capitales et patrimoines à l’Université Laval. Elle a terminé en 2020 son doctorat à la Western University, qui portait sur l’utilisation d’une technologie innovatrice non destructive de microtomodensitométrie pour étudier la fabrication artisanale de la poterie autochtone. S’appuyant sur son expertise en microtomodensitométrie, ses recherches actuelles incluent un travail dont la Nation huronne-wendat a pris l’initiative, où elle utilise des techniques des sciences des matériaux pour étudier les méthodes, les matériaux et les gestes utilisés par les potiers autochtones à travers l’Ontario et le Québec. Elle s’intéresse particulièrement à la recherche archéologique qui intègre à la fois le savoir autochtone et diverses techniques des sciences des matériaux pour mieux comprendre les modes de vie passés.

En plus d’autres projets, madame St. John consacre une part de son stage postdoctoral à l’Université Laval, dirigé par Allison Bain, à deux volets de recherche archéométrique sur la collection du site Cartier-Roberval, soit des recherches menées dans le cadre de l’Axe I - Patrimoine archéologique : analyse, conservation et restauration.